menu

Transfert en taxi vers tous les aéroports et gares du sud de la France

Nîmes ville Romaine
Aujourd'hui "Nîmes Métropole"

Aujourd'hui, la Ville de Nîmes, véritable cité du Sud, fière de son histoire mais tournée vers l'avenir, est une métropole moderne et dynamique qui compte 156500 habitants, et fait partie de la communauté d'agglomérations " Nîmes métropole " qui regroupe 39 communes avec un nombre d'habitants de 262289.
La ville compte plus de 140 hôtels, dont une dizaine très luxueux, de nombreux restaurants, bistrots, des boutiques pour tous les budgets dans ses typiques rues du centre historique plein de charme, ses férias, ses congrès, ses hôtels particuliers, et entre autre, la modernité de son célèbre Carré d'Art.

Carré d'Art à Nîmes

Vous pourrez aussi apprécier ses environs, la Camargue, les Cévennes, le Pont du Gard, la Provence et son ensoleillement…et ses vignobles.

Nommée " La Rome française ", Nîmes est une ville antique… un peu d'histoire de cette magnifique cité :
Dans la civilisation romaine, l'eau est le symbole de deux concepts propres à cette culture, à savoir utilitas, l'utilité, et amoenitas, l'agrément. Elle est aussi associée à la religion notamment aux rites de purifications, aux sanctuaires de sources.

En ville, l'eau était essentiellement destinée aux thermes et fontaines publiques, et non aux habitats individuels.

À Nîmes, avant le Ier siècle de notre ère, les Nîmois s'abreuvaient à la source sacrée dédiée au dieu Nemausus qui donna son nom à la ville.

Avec la croissance de la ville, les ressources en eau se sont montrées insuffisantes, c'est la raison pour laquelle l'aqueduc du Pont-du-Gard a été édifié au 1ER siècle, pour récupérer les eaux de l'Eure et de les acheminer jusqu'à Nîmes, et de permettre à cette cité de se parer de fontaines, de thermes, d'un réseau d'égouts, de monuments, et d'acquérir son prestige…

À son arrivée en ville, l'eau est stockée dans le " Castellum de Nîmes " qui est un bassin circulaire de 5,50 m de diamètre d'où partent dix canaux de distribution alimentant la ville, via 5 aqueducs, mais d'une manière inégalitaire, seuls les notables et les édifices publics (thermes et fontaines) sont prioritaires. Le réseau d'égouts, par contre, desservait les quartiers les plus modestes, étant essentiel à la propreté urbaine.

On observe à Nîmes que les collecteurs principaux ont un gabarit supérieur à la normale, certainement pour permettre l'absorption des crues, qui peuvent parfois être très importantes.

Le seul monument de spectacle antique que vous pouvez encore admirer est l'amphithéâtre, aujourd'hui appelé " les Arènes " qui est l'un des mieux conservés du monde romain.

Vitruve, architecte romain qui vécut au 1ER siècle av. J.-C , a défini les bases essentielles de ces édifices, qui sont les plus imposants du monde romain : " Il convient de répartir des voies d'accès nombreuses et spacieuses, en évitant que celles qui viennent d'en haut ne rencontrent celles qui viennent d'en bas ; on doit pouvoir les rejoindre à partir de toutes les places, en circuit direct et sans détour, de telle sorte que lorsqu'il quitte le spectacle, le peuple ne soit pas serré, mais trouve, quel que soit le siège qu'il occupait, une issue séparée et sans obstacle ".

L'amphithéâtre de Nîmes, datant de la fin du Ier siècle de notre ère, observe bien ces bases essentielles. Il peut accueillir 24.000 spectateurs.

L'amphithéâtre de Nîmes

Cet amphithéâtre peut être mis en relation avec le Colisée de Rome. Le Colisée, terminé en 80 de notre ère aurait servi de modèle dans la construction de l'amphithéâtre de Nîmes, ce qui montre que la ville de Nîmes voulait se rapprocher au mieux de la civilisation romaine.

L'amphithéâtre de Nîmes et sa place

Un autre monument inspiré par les temples d'Apollon et de Mars Ultor à Rome, c'est la " Maison Carrée " seul temple du monde antique complètement conservé.

 

Elle mesure 26 mètres de long, 15 mètres de large. Le plafond de son entrée date du début du XIXème siècle.
Elle est l'une des expressions du pouvoir mis en place par Auguste, premier empereur romain, du 16 janvier 27 av. J.-C. au 19 août 14 apr. J.-C.
La Maison Carrée doit son exceptionnel état de conservation à une utilisation sans interruption depuis le XIe siècle. Elle a été tour à tour maison consulaire, écurie, appartement, église. Après la Révolution française, elle devient le siège de la première préfecture du Gard, puis est aménagée en archives départementales.
Le film "Nemausus, la naissance de Nîmes" est projeté tous les jours, en continu, dans la Maison Carrée.

La Maison Carrée

En vous rendant à Nîmes, vous pourrez également voir la " Tour Magne ", qui était la plus haute tour de l'enceinte romaine, visible de loin.
Elle a été construite autour d'une tour de pierres sèches de l'Age de Fer dont il ne reste plus aucun vestige.
Sa forme octogonale se composait vers l'an 15 avant notre ère de 3 niveaux ; aujourd'hui le 3ème niveau a disparu et sa hauteur actuelle est de 32 mètres.

La Tour Magne
De cette tour, un superbe panorama s'ouvre sur Nîmes.

Aux pieds de cette tour, se trouvent les Jardins de la Fontaine, qui figurent parmi les premiers jardins publics d'Europe, créés au XVIIIème siècle sur le site antique de la Source qui intègre la Tour Magne et le Temple de Diane.

Les Jardins de la Fontaine

Ces jardins magnifiques, ornés de vases, de statues, de bassins, de grands escaliers, sont un lieu de promenade vraiment très agréable, en toutes saisons.

Les Jardins de la Fontaine à Nîmes

Les Jardins de la Fontaine à Nîmes (2)

Les Jardins de la Fontaine à Nîmes (3)

VOULON TRANSPORTS - TAXI ÉRIC
30210 SERNHAC
+33 (0)6 11 47 51 21

Siret 52426920600032

 

Mentions légales | Plan du site | Soutiens | © 2011-2020